Madame Marguerite

Roberto Athayde
Théâtre d’en Haut (76) – Scène amateur FNCTA

Madame Marguerite est une institutrice de CM2, tour à tour tyrannique, mégalo, pleurnicharde, grossière et hystérique… Elle essaie d’inculquer à ses élèves (le public) « de vraies valeurs », les siennes, assez décoiffantes ! « Monologue Tragi–Comique pour une femme impétueuse », c’est ainsi que Roberto Athayde, dramaturge et poète brésilien, a sous–titré sa pièce, Madame Marguerite, créée à Rio de Janeiro en 1973. Une table, une chaise, un tableau blanc et c’est parti ! En route pour un retour loufoque à l’école de Madame Marguerite… Vous ne regretterez que de l’avoir pas connue plus tôt !

NOUVEAU, UN SPECTACLE EN TOURNEE ! Vous souhaitez organiser un événement culturel dans votre salon ? Nous avons choisi pour vous… Madame Marguerite, au grenier à sel ou en tournée chez l’habitant !

Le Théâtre d’en Haut est un grand habitué du festival : une équipe d’amateurs chevronnés qui ont plaisir à jouer partout et à Honfleur en particulier. Alors pourquoi pas chez l’habitant ? De la chaleur, de l’amitié, un repas, quelques verres, voilà la recette d’un plaisir partagé !

Distribution : Laetitia Georget
Mise en scène : Jacques Tyc

 

Carte blanche Taberna (1) : George Dandin

Molière

Compagnie Comme C’est Bizarre – scène amateur

« Lorsqu’on a comme moi, épousé une méchante femme, le meilleur parti que l’on puisse prendre c’est de s’aller jeter dans l’eau, la tête la première. »

« George Dandin est un riche paysan. En échange de sa fortune, cédée à M. et Mme de Sottenville, il acquiert un titre de noblesse, un rang et une épouse, Angélique. Mais il ne peut rien contre cette conjointe qui se refuse à lui et ne peut empêcher Clitandre, gentilhomme libertin mais peureux, de la courtiser ouvertement. Une comédie sombre, urbaine et moderne, qui traite de la liberté piétinée, la liberté d’une femme. »  (L’Officiel des spectacles)

Distribution : Sandra Dabert, Antoine Drouart, Julie Gambaudo, Mickaël Lebot, Marine Leonardi, Pierre Martigny, Xavier Paquet.
Mise en scène : Guillaume Desmarchelier.


Le bar à tapas juste en face des Greniers à sel quitte l’intimité de son lieu habituel et traverse la rue pour investir cet espace majestueux et lui donner la chaleur d’un foyer de théâtre où il fait bon refaire le monde et traîner encore un peu, quand les lumières s’éteignent sur la scène. L’équipe du bar se joint à celle du festival pour offrir un espace détente entre deux spectacles.

Mais pas seulement !

En proposant une soirée « Carte blanche à la Taberna », le festival s’ouvre à d’autres horizons… Ainsi, ensemble, nous proposons plus de diversité : à chacun de trouver sa bonne parole !

http://www.lataberna.fr/

 

Poulette Crevette

Françoise Guillaumond

D’après l’album jeunesse publié aux Editions Magnard en 2001

Compagnie La Baleine-cargo (17) – scène professionnelle

C’est l’histoire d’une poulette pas comme les autres qui ne parle pas. Sa maman poule s’inquiète et toute la basse-cour est en émoi… Sur scène, un poulailler. Deux comédiennes-musiciennes y accueillent les bébés, les enfants et les entraînent dans leur très bel univers : visuel, théâtral, musical… C’est drôle, tendre, décalé et plein d’humour,  on y parle de handicap, de tolérance.

A l’heure où les différences sont de plus en plus mal acceptées, nous partageons de plein cœur l’envie de cette compagnie de défendre des valeurs humanistes de tolérance, d’écoute et de partage dès le plus jeune âge. Un régal pour les minots, mais pas que… Et s’ils veulent en prendre de la graine, les très grands pourront toujours guetter par dessus la palissade…

Distribution : Céline Girardeau et Sophie Péault 
 
Auteur et mise en scène : Françoise Guillaumond

Création musicale : Aurélie Emerit / Construction : Thierry Grasset  /  Costume : Murielle Vaitinadapoulle

Spectacle soutenu par la  DRAC Nouvelle-Aquitaine (Actions culturelles et Aide à la production dramatique), la Direction Départementale de la Cohésion Sociale de Charente-Maritime, la SPEDIDAM, le Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine (Aide à la coproduction et diffusion), le Conseil ​Départemental de Charente Maritime. Coproduit par le Collectif de Villeneuve les Salines (La Rochelle), la Ville de La Rochelle, la Ville de Saint-Xandre, Le Carré Amelot, la Communauté de Communes de l’Ile de Ré. La compagnie La Baleine-cargo est conventionnée par la région Nouvelle Aquitaine et le Conseil Départemental de Charente-Maritime et soutenue par la Ville de La Rochelle.

Poulette Crevette

Françoise Guillaumond

D’après l’album jeunesse publié aux Editions Magnard en 2001

Compagnie La Baleine-cargo (17) – scène professionnelle

C’est l’histoire d’une poulette pas comme les autres qui ne parle pas. Sa maman poule s’inquiète et toute la basse-cour est en émoi… Sur scène, un poulailler. Deux comédiennes-musiciennes y accueillent les bébés, les enfants et les entraînent dans leur très bel univers : visuel, théâtral, musical… C’est drôle, tendre, décalé et plein d’humour,  on y parle de handicap, de tolérance.

A l’heure où les différences sont de plus en plus mal acceptées, nous partageons de plein cœur l’envie de cette compagnie de défendre des valeurs humanistes de tolérance, d’écoute et de partage dès le plus jeune âge. Un régal pour les minots, mais pas que… Et s’ils veulent en prendre de la graine, les très grands pourront toujours guetter par dessus la palissade…

Distribution : Céline Girardeau et Sophie Péault 
 
Auteur et mise en scène : Françoise Guillaumond

Création musicale : Aurélie Emerit / Construction : Thierry Grasset / Costume : Murielle Vaitinadapoulle

Spectacle soutenu par la  DRAC Nouvelle-Aquitaine (Actions culturelles et Aide à la production dramatique), la Direction Départementale de la Cohésion Sociale de Charente-Maritime, la SPEDIDAM, le Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine (Aide à la coproduction et diffusion), le Conseil ​Départemental de Charente Maritime. Coproduit par le Collectif de Villeneuve les Salines (La Rochelle) , la Ville de La Rochelle, la Ville de Saint-Xandre, Le Carré Amelot, la Communauté de Communes de l’Ile de Ré. La compagnie La Baleine-cargo est conventionnée par la Région Nouvelle Aquitaine et le Conseil Départemental de Charente-Maritime et soutenue par la Ville de La Rochelle.

Le Quatrième Mur

Sorj Chalandon

Adaptation du roman, prix Goncourt des lycéens en 2013

Collectif Les Sans Lendemain (75) – scène amateur FNCTA

Le « quatrième mur » est un terme qui désigne, au théâtre, le « mur » invisible qui sépare l’acteur du public. Samuel, metteur en scène juif, grec et pacifiste, a le projet fou de monter Antigone d’Anouilh dans le Liban en guerre de la fin des années 70, en confiant chacun des rôles à des comédiens de communautés devenues ennemies. Il tombe malade et remet cette utopie entre les mains de Georges, jeune Français emmêlé dans ses propres luttes hexagonales. Georges part à Beyrouth pour tenter une trêve poétique, pour convaincre de voler deux heures à la guerre. C’est un périple, une épopée, une révolution, qui le touchera et nous touche au plus profond.

Le Quatrième Mur résonne en chacun de nous. Texte incisif, humaniste, il a inspiré au Collectif Les Sans Lendemain cette mise en scène, sa première création collective. Du beau théâtre !

Distribution : Guillemette Beaury, Lionel Cohen, Christabel Desbordes, Philippe Le Gall,  Stéphanie Matter, Jérôme Piques, Thierry Pons, Clémence Schiltz.

Mise en scène : Valentine Roy

Régie : Luc Mairiniac

 

Domino rouge

Yohan Leforestier 

Frappe-Tête Théâtre (14) – scène professionnelle

!!! CHANGEMENT DE LIEU ET DE JOUR  !!!

Compagnie accueillie en résidence création 

Un homme prêt à se mutiler pour retrouver sa femme, prêt à déserter pour échapper à la guerre, prêt à se travestir pour échapper à la justice. Un homme qui perd son identité, un homme troublé par sa sexualité, un homme pris dans la confusion des genres, un homme qui se noie dans l’alcool, un homme en quête de lui-même… 

La joyeuse et dynamique équipe de Frappe-Tête Théâtre s’empare d’un fait divers, où le couple est transfiguré par un amour hors du commun. Il faut compter sur l’engagement vif et enthousiaste de cette équipe (qui nous embellit la vie avec leur spectacle Quelle vie !  l’année passée) pour nous entraîner dans les méandres de sacrés destins.

Spectacle présenté en fin de résidence au Batolune en novembre 2017 : bouleversant. L’angle choisi est celui de l’amour, fou et dévastateur. La mise en scène bouscule la chronologie et nous tient en haleine du début à la fin.  Le  rythme est soutenu, le jeu des deux comédiens, remarquable.   Du très beau théâtre – celui qu’on aime. A ne rater sous aucun prétexte !

Distribution : Guillaume Hermange – Sophie Lepionner

Mise en scène : Elodie Foubert 

Aide à la mise en scène : Anne Charlotte Bertrand

Régie son et lumière : Marie Hardy

Création sonore et composition : Bruno Godard

Costumes : Annaïg Le Cann

Scénographie : Ben Walter

La Marieuse

 

Thornton Wilder

Compagnie Still Kiddin’ (76) – scène amateur

Plongez au cœur des années 1920 aux États-Unis dans une charmante bourgade tout près de New-York, Yonkers. Horace Vandergelder, riche propriétaire refuse que sa nièce, Ermengarde, épouse un jeune artiste peintre. Il maltraite aussi ses employés. Mais avec l’arrivée de l’astucieuse Dolly Ohara, marieuse et veuve, tout va changer. Tel un paon majestueux déployant sa queue multicolore, elle dévoilera au fur et à mesure ses manœuvres pour arriver à ses fins : épouser M. Vandergelder.

Une comédie sociale en 4 actes, ancrée dans l’univers du vaudeville à l’américaine, une pièce multipliant quiproquos et surprises. Rires garantis !

Distribution : Denis Beguier, Isabelle Deschamps, François Durel, Alexia Fosserie, Olivier Grandlin, Yann Joly, Betty Leleu, Jonathan Recher, Christelle Ribeiro, Angèle Soposki, Romain Verdez

Mise en scène : Denis Beguier

 

Heure lycéenne

Atelier théâtre et club musique du lycée Albert Sorel – Honfleur (14)

Ils sont bien jeunes, il est vrai. Mais aux âmes bien nées, la valeur n’attend pas… Oui, vous avez déjà fini la phrase !

Le club musique s’est formé en septembre 2017 : des lycéens de tous âges qui sont réunis par la passion de jouer ensemble et de faire du son ! Attention, ça déménage… Vous ne pourrez pas rester assis bien longtemps !

L’atelier théâtre du lycée est lui un habitué du festival et vous propose cette année un collage de textes divers et variés, joués à 2, à 4, à 20… textes qui évoquent tous un combat, parce que, vous l’avez compris, ces jeunes-là sont très engagés !

Tous ensemble, ouais !

L’Epidémie

Octave Mirbeau

Compagnie La Licorne (14) – scène amateur FNCTA

Pièce en 1 acte et 15 séquences

Une épidémie de typhoïde sévit dans une ville portuaire mais frappe surtout les casernes et les quartiers misérables. Le conseil municipal réuni en urgence semble insensible aux ravages du mal et refuse tout crédit pour assainir la ville, majorité et opposition confondues. Quand… meurt un bourgeois, inconnu, mais dont le maire fait aussitôt un éloge paradoxal et grandiloquent. Sous l’effet de la terreur, que croyez-vous que décident les édiles ?

Cette farce tragique, créée en 1898 au théâtre Antoine, évoque avec “une férocité jubilatoire” (Pierre Michel), la moralité élastique d’un conseil municipal. La Compagnie de La Licorne a déjà montré ses talents dans ce registre avec Léonie est en avance, de Georges Feydeau et des lectures théâtralisées de trois textes d’Octave Mirbeau (Mémoire pour un avocat, La Folle, Le Grand Comédien). Belle soirée en perspective !

Distribution : Édith Desmonts, Robert Desnos, Brigitte Machinal, Bernard Martin, Marie Salles, Catherine Thomas, Marie Valet.

Mise en scène : Bernard Martin

 

Cantate pour l’orthographe

Ecole municipale de musique Erik Satie  (14) – scène amateur

Réunir des élèves d’horizons différents et les sensibiliser à la beauté de la langue française, en musique et en humour… Voilà le défi que lance Olivier Bouet, professeur et compositeur de cette cantate avec toute l’équipe de l’école de musique Erik Satie, aux enfants du canton, du CM1 à la 5ème.

Le chœur des 200 enfants et l’orchestre des professeurs de l’école de musique embarquent le public pour un voyage insolite au cœur des richesses et travers du langage des jeunes : on y chante « conjugaison, pataquès, passé simple, apocopes, franglais ou barbarisme », un régal pour les papilles, les écoutilles et les pupilles !

Paroles et musique : Olivier Bouet

Chœur : enfants des classes de CM1/CM2 de Honfleur et Equemauville, avec la participation du chœur Gabriel Fauré

Théâtre : 6ème et 5ème collège Alphonse Allais

Mise en scène : Stéphanie Fagour et Fanny Pitel