L’homme qui plantait des arbres

Jean Giono

Compagnie du Voyageur immobile  (76) – Scène amateur FNCTA

Jean Giono, c’est le voyageur immobile, l’homme de Manosque, l’écrivain de proximité, des arbres, de ces instants de vie emplis d’humanité et de poésie. Si l’auteur nous invite à prendre nos responsabilités de locataires de passage sur cette terre, il nous convie surtout à l’espérance. Voici l’histoire d’un homme qui a trouvé le fameux moyen d’être heureux et nous fait partager sa science de la vie et des arbres.

Yannick Boitrelle, c’est l’autre voyageur. Il fut à l’origine de la création de la branche normande de la Fédération Nationale des Compagnies de Théâtre et d’Animation (FNCTA). Le théâtre de Saint-Léger-du-Bourg-Denis (76) est la résidence de compagnies qu’il a fondées et porte aujourd’hui son nom. Il a joué ce texte plus de 200 fois. En 2012, il nous l’offrait à Honfleur et nous poussait à faire grandir notre joli festival. Deux ans après sa disparition, c’est un nouvel hommage que nous souhaitons lui rendre.

Jacques Tyc, c’est le voyageur d’aujourd’hui. Fidèle compagnon de route du festival et grand ami de Yannick,  il a repris le flambeau, car L’homme qui plantait des arbres, c’est aussi l’histoire de cette transmission. Ainsi, grâce à son talent, les mots de Jean Giono continuent de vibrer et notre foi à tous en l’art, la nature et l’homme d’exister.

A tous trois, merci.

« De ce récit de paix, j’ai traversé un magnifique chemin de sagesse et de sérénité. Ce peuple d’arbres résonne en nous, ce milieu vivant de la forêt nous invite au voyage. Alors je ne peux que vous souhaiter les plus belles promenades à travers les massifs. De vous égarer dans les brumes matinales et mystérieuses. De respirer un air vrai et de devenir vous-mêmes un voyageur immobile. » Yannick Boitrelle.

Distribution : Jacques Tyc

Mise en scène : Yannick Boitrelle