Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée

Alfred de Musset

Compagnie  Continents Comédiens (76) – Scène amateur FNCTA

Autour de la porte d’un salon, c’est le bonheur qui se joue… Le comte voudrait déclarer sa flamme, mais ne sait comment plaire. La marquise doute de la sincérité des hommes : femme de caractère, elle ne se laisse pas abuser. Compliments, coups de griffes, tout est bon pour se mettre à nu. C’est un huis clos tendre et un duel cinglant qui dévoilent une masculinité déstabilisée, une bonne dose de féminisme avant-gardiste !

La danse, la musique, le jeu des acteurs s’entrecroisent. Les muses danseuses forceront-elles le destin de ces deux personnages ? Beau pari de faire « danser le théâtre », pas de deux du comte et de la marquise, trio de danseuses, développant en arabesques de mots et de mouvements le thème de l’impossible amour.

Distribution : 

Muses-danseuses : Aude Bellenger, Marion Lebarbier-Goujard, Sophie Ozanne

La marquise : Sophie Féret

Le comte : Sylvain Lehéricher

Mise en scène et chorégraphie : Marion Lebarbier-Goujard

Partagez !