Carte blanche Taberna (2) : Monkey to the Moon

Monkey to the Moon (14) – scène amateur

“J’ai une peur bleue d’à peu près tout dans la vie, sauf de monter sur scène.”

C’est sur ce paradoxe que se fonde la musique des Monkey To The Moon. Une musique fatalement fragile, qui se concrétise souvent par de longues et hypnotiques ambiances. Il suffit d’imaginer ce que donnerait le mariage entre Elliott Smith et Liam Gallagher : de la pure mélancolie à l’ivresse dépressive secouée par la rage, jusqu’à cette volonté d’en  découdre, là, maintenant. Ainsi, de superbes mélodies émergent de cette opposition de style. Jamais faciles, toujours belles et subtiles, elles sont le vecteur d’idéaux, de rêves brisés.

Aujourd’hui, si la route paraît sinueuse et semée d’embûches, les Monkeys ont pourtant la naïveté de croire que les belles histoires sont encore possibles. Le groupe entend bien s’étendre et venir jouer sa musique partout où le vent le mènera. Qui sait ? Peut-être sur la lune… (MTTM)

Distribution : Léonard Bance-Hazé, Clément Barbier, Valentin Barbier, Quentin Bourgeois, Martin Mabire


Le bar à tapas juste en face des Greniers à sel quitte l’intimité de son lieu habituel et traverse la rue pour investir cet espace majestueux et lui donner la chaleur d’un foyer de théâtre où il fait bon refaire le monde et traîner encore un peu, quand les lumières s’éteignent sur la scène. L’équipe du bar se joint à celle du festival pour offrir un espace détente entre deux spectacles.

Mais pas seulement !

En proposant une soirée « Carte blanche à la Taberna », le festival s’ouvre à d’autres horizons… Ainsi, ensemble, nous proposons plus de diversité : à chacun de trouver sa bonne parole !

http://www.lataberna.fr/